NFSB.ME
welding

Nos programmes

3 CENTRES, 16 MÉTIERS

une infinité de possibilités

start-dates

Inventez votre avenir...

Dates de début

student-for-a-day

pas certain
de votre
choix?

soyez un élève d'un jour

“Ce changement de carrière a été la meilleure décision !”—Tracy White (Ancienne du programme de Réalisation d’aménagements paysagers — CVCEC)

Traduction d’un superbe article sur Tracy White, une ancienne élève du programme de Réalisation d’aménagements paysagers, du CVCEC, tiré de Revue TEWATOHNI’SAKTHA (Rapport des 3e et 4e trimestres — 31 octobre 2018 au 31 mars 2019) — PAGE 4

 

 

Texte original de Jordan Standup:
« Histoire du succès d’une formation qui mène à un emploi — White a le compas dans l’œil.

Kahnawa’kehró: non Tracy White met ses vastes talents au service de Plantenance, une entreprise d’aménagement paysager située à Pointe-Claire, en tant que responsable des soins horticoles. Elle a commencé à y travailler en mai dernier après avoir obtenu un diplôme du programme de Réalisation d’aménagements paysagers de la Commission scolaire New Frontiers à Ormstown. “Après avoir vu une publicité de ce programme, j’ai demandé de l’aide à Tewatohnhi’saktha. J’ai rencontré Nadine Montour (conseillère en emploi et en formation) et discuté de mes options”, a expliqué White. “Nous avons suivi le processus de conseil et j’ai postulé pour le cours de Réalisation d’aménagements paysagers à Ormstown.” Elle a commencé le cours en septembre 2017 c’est à titre de Major de promotion qu’elle a fièrement reçu son diplôme en mai dernier. Lorsqu’on lui a demandé ce qui l’avait poussée à suivre ce cours, White a répondu qu’il s’agissait d’une histoire amusante. “Mon amie Iris m’a demandé si je voulais l’accompagner pour acheter des pierres. Tout ce que j’ai entendu, c’est ‘faire du shopping’, a-t-elle ri. ‘Je ne savais pas que j’allais l’aider à construire des parterres de fleurs. Je n’avais aucune idée de ce dans quoi je m’embarquais. C’était un projet long, mais très amusant et certainement une expérience d’apprentissage. À ce stade, j’ai pensé que je devrais apprendre à le faire correctement.’ White travaille maintenant à ce qu’elle ne pourrait décrire que comme son emploi de rêve. ‘Absolument’, dit-elle. ‘J’aime travailler à l’extérieur, planter et créer de beaux espaces. J’apprends et améliore constamment mes compétences. J’ai assisté à des salons professionnels.’ White est en passe de devenir une technicienne paysagiste agréée, reconnue à l’échelle nationale. Mais elle ne prévoit pas s’arrêter là. ‘J’aimerais approfondir mes connaissances avec d’autres certifications dans les années à venir’, a-t-elle fièrement affirmé. White a grandi à Kahnawake et a ensuite fréquenté l’école secondaire Howard S. Billings à Châteauguay. Elle a ensuite fréquenté l’Université Concordia à Montréal, puis a passé beaucoup de temps à travailler pour le service à la clientèle dans un environnement de bureau. Ces jours-ci cependant, elle est occupée à se salir à l’extérieur. ‘Ce changement de carrière a été la meilleure décision !’ A-t-elle déclaré. ‘Beaucoup de travail, de longues heures, mais j’aime ce que je fais. Je suis paysagiste au printemps / été / automne et l’hiver est réservé au patinage artistique.’

 

Tewa-Newsletter-CLR-SPRING2019_newsletter_WEB