NFSB.ME

Nos programmes

3 CENTRES, 16 MÉTIERS

une infinité de possibilités

Inventez votre avenir...

Dates de début

pas certain
de votre
choix?

soyez un élève d'un jour

L’intérêt de la Capitale

Le vendredi 1er mai, j’ai accompagné mes élèves d’histoire lors d’une journée d’excursion à Ottawa. Nous planifiions cette sortie depuis le mois de février déjà et nous étions tous excités. Nous avions ramassé des fonds en organisant le tirage d’un panier de Pâques rempli de succulents chocolats, puis le fonds du tournoi de golf de la CSNF nous a généreusement remis une somme suffisante pour couvrir les dépenses plus importantes, comme le transport et les billets d’admissions. Au total, ce sont 23 élèves et deux employées (Marie Lawrence Gault et moi-même) qui ont foulé le sol de notre capitale nationale. Le programme d’histoire parle, entre autres, du système parlementaire canadien et des deux grandes guerres mondiales, il était donc tout à fait normal que nous visitions la colline parlementaire et le musée canadien de la guerre.

Pour la plupart d’entre nous, c’était une première visite à l’intérieur du Parlement. Nous avons tous été éblouis, mais ça n’a pas empêché les élèves de répondre aux questions du guide et de poser leurs propres questions. Nous avons vu la bibliothèque du parlement qui a miraculeusement survécu au feu de 1916 et la Chambre rouge où siège le sénat.

Au musée de la guerre, nous avons exploré la participation du Canada à la Première Guerre mondiale et revu de quelle façon la participation à la Deuxième Guerre mondiale a facilité l’indépendance du Canada face à la Grande-Bretagne. La vaste gamme d’artefacts de la Deuxième Guerre mondiale, notamment une voiture de défilés utilisée par Adolf Hitler, a littéralement captivé les élèves, au même titre qu’une torpille de U-boat et la variété de chars d’assaut des deux coalitions qui s’affrontaient à l’époque (beaucoup d’élèves se seraient attardés bien plus longtemps à cette exposition).

Somme toute, cette excursion fut aussi plaisante que constructive, peut-être le début d’une nouvelle tradition…