NFSB.ME

Nos programmes

3 CENTRES, 16 MÉTIERS

une infinité de possibilités

Inventez votre avenir...

Dates de début

pas certain
de votre
choix?

soyez un élève d'un jour

Pour l’amour des cheveux !

La coiffure, c’est l’art de couper les cheveux… vraiment ?

Le DEP en Coiffure comprend plusieurs modules théoriques qu’il faut maîtriser avant même de prendre des ciseaux.

Affiches de la peau et du cheveu
Essentielles à l’art de la coiffure, les élèves doivent prouver leurs connaissances de la peau humaine et du cheveu humain en dessinant une affiche incluant plus de 50 détails biologiques. Biologiquement parfaites, certaines affiches ont pris des allures d’oeuvres d’art lorsque les élèves ont laissé leurs créativités s’exprimer.

Cet exercice prépare les élèves à communiquer de façon crédible avec leurs futurs clients à qui elles devront expliquer la nature du cuir chevelu, les anomalies dont ils souffrent et les produits qu’elles leur recommandent.

Les liens du cheveu humain
Le cheveu humain est un heureux mélange de carbone, d’oxygène, de nitrogène, d’hydrogène et de soufre reliés par des liens bien particuliers. L’art de la coiffure altère l’organisation de ces liens en soumettant les fibres des cheveux à un stress physique et chimique.

Les élèves ont produit un modèle de ces liens pour démontrer leur compréhension de ces notions essentielles aux types de services et aux produits qu’elles choisiront pour leurs clients.

Fabrication de savons
La classe de coiffure a été transformée en laboratoire pour que les élèves puissent expérimenter le concept du pH en fabriquant des savons maison (le shampooing est un savon liquide). Protégées de masques, de lunettes de sécurité et de gants, elles ont manié une solution d’eau et d’hydroxyde de sodium.

Une bonne compréhension de l’impact d’un changement du pH sur le cuir chevelu et sur le cheveu lui-même est primordiale en coiffure que ce soit pour des interactions chimiques et physiques douces comme le choix d’un shampooing et d’un revitalisant adéquat jusqu’aux traitements extrêmes comme les permanentes et les relaxants (dont le pH peut atteindre 13). Le choix d’une bonne solution neutralisante fera toute la différence.

Stéphanie Tremblay
Enseignante et coordonnatrice